Des coléoptères incognito chez les fourmis – Le monde


Méfiez-vous des imitations. Si les fourmis légionnaires pouvaient parler (et si elles comprenaient ce qui leur arrive), nul doute qu’elles protesteraient vivement. Dans les terres tropicales d’Afrique ou d’Amérique du Sud, leurs immenses colonies suscitent la crainte. Sauf parmi certains staphylinidés, petite famille de quelque 60 000 espèces de coléoptères. Ceux-là accompagnent les fourmis dans leurs pérégrinations, vivent avec elles, profitent de leurs talents de chasseuses pour se nourrir, quand ils ne dévorent pas leurs œufs et leurs larves. De vrais parasites. Pourquoi les belles se laissent-elles faire ? « Peut-être y trouvent-elles un avantage, mais on ne l’a pas encore mis en évidence, explique Joseph ­Parker, de l’université Columbia (New York). A priori, elles sont juste leurrées. Elles pensent avoir affaire à des fourmis. »

http://www.lemonde.fr/sciences/article/2017/03/13/des-coleopteres-incognito-chez-les-fourmis_5093809_1650684.html

 

Sur le même sujet:

 

Ces scarabées ressemblent à des fourmis pour s’infiltrer parmi elles puis les dévorer !

https://www.newscientist.com/article/2124050-sneaky-beetles-evolved-disguise-to-look-like-ants-then-eat-them/

http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-4301358/Rove-beetles-disguise-ants-eat-young.html

https://www.sciencedaily.com/releases/2017/03/170309132253.html

 

Journal Reference:

Maruyama and Parker. Deep-time convergence in rove beetle symbionts of army ants. Current Biology, 2017 DOI: 10.1016/j.cub.2017.02.030

Laisser un commentaire