Offre de thèse : Réponses physiologiques et comportementales du prédateur généraliste, Forficula pubescens (Dermaptera: Forficulidae) face à diverses contraintes biotiques et abiotiques dans une perspective de lutte biologique en vergers de pommiers.

Réponses physiologiques et comportementales du prédateur généraliste, Forficula pubescens (Dermaptera: Forficulidae) face à diverses contraintes biotiques et abiotiques dans une perspective de lutte biologique en vergers de pommiers


(FALBio-­‐Sud = Forficules, Agriculture et Lutte Biologique en région Sud)

Mots clés : Changement climatique ; Ecotoxicologie ; Lutte biologique ; Auxiliaires


Les changements climatiques modifient fortement la composition et le fonctionnement des agroécosystèmes et leur gestion. Ces effets varient selon les modes de conduite des cultures, en particulier s’il existe des effets croisés entre températures et exposition à des pesticides. Dans le contexte de changement climatique et de réduction de l’utilisation des pesticides selon les directives Européennes, le développement de méthodes alternatives, comme la lutte biologique, est encouragé. La présence d’ennemis naturels spécialistes ou généralistes, constitue un écosystème utile permettant de réguler les populations de ravageurs en arboriculture. Le forficule (perce-­‐oreille) est un prédateur généraliste efficace. Insecte nocturne omnivore, il possède une forte activité de prédation et peut se nourrir de nombreux insectes ravageurs. De par son cycle de vie, son activité de prédation s’étend du début du printemps à l’automne ce qui présente un intérêt majeur en lutte biologique. La femelle forficule possède un comportement maternel très développé: elle s’occupe de ses œufs puis de ses jeunes larves favorisant leur survie. Grâce à la sécrétion d’une phéromone d’agrégation, la gestion de ces prédateurs est facilitée pour le développement de méthodes d’ingénierie écologique dans des programmes de lutte biologique. Parmi les différentes espèces de forficule, Forficula auricularia est l’espèce la plus étudiée car très répandue. En revanche, l’espèce F. pubescens est localisée essentiellement dans les régions méditerranéennes. Les rares travaux réalisés sur cette espèce par notre équipe montrent que F. pubescens est très sensible aux pesticides et donc absente des vergers conduits en agriculture raisonnée et conventionnelle. L’objectif de ce projet est d’évaluer, en vergers de pommiers, le potentiel de biocontrôle de F. pubescens, sous l’effet de 3 stress étudiés indépendamment et en combinaison, (1) stress thermique, lié aux préoccupations du changement climatique ; (2) stress chimique pour évaluer l’impact des produits autorisés en agriculture biologique et (3) stress biologique pour évaluer les interactions interspécifiques avec d’autres auxiliaires prédominants en pommiers. Les résultats permettront de faire le lien entre ces stress et impacts sur les fonctions écologiques fournies par le forficule. En donnant une idée claire du potentiel de biocontrôle des forficules, les conclusions permettront d’accompagner au mieux les agriculteurs dans le choix des pratiques en lutte biologique.

 

Profil et compétences recherchées :
-­‐Bonnes connaissances en écotoxicologie (tests d’écotoxicité, biomarqueurs biochimiques); entomologie (biologie et manipulation d’insectes…); écologie (interactions trophiques et écologie des
populations et des communautés); agroécologie (lutte biologique et gestion durable des ravageurs via les ennemis naturels).

-­‐Sensibilité pour les problématiques environnementales en agriculture et une formation en agronomie sera considérée comme très utile.

-­‐ Gestion des protocoles expérimentaux, de l’analyse statistique, bonne connaissance de l’anglais

-­‐ Permis B souhaité.

Financement : Contrat doctoral région PACA

Candidature : Envoyer CV + lettre de motivation avant le 1/05/2023 à Magali RAULT (magali.rault@univ-­‐avignon.fr) et Hazem DIB (hazem.dib@univ-­‐avignon.fr

Laisser un commentaire